Une nouvelle méthode de rééducation à destination des orthophonistes développée par Brigitte ROY, orthophoniste, initiatrice et co-auteur de ERTL4 et ERTLA6, avec la participation de Stéphanie ROY, orthophoniste, co-auteur de Dialogoris.


La "Méthode Distinctive" est une méthode de rééducation orthophonique originale qui prend en compte le partenariat nécessaire avec les parents et les pédagogues, autour du patient.
Elle vise à amener les patients qui favorisent le raisonnement analogique au détriment de la prise en compte des différences, à faire des distinctions.
Cette méthode est inspirée, pour l’essentiel, de rencontres avec la déficience auditive profonde et précoce, et les troubles et déficits sévères d’apprentissage du langage oral et écrit. Elle s’est ajustée au fil des rencontres avec les patients, évoluant pendant près de vingt ans, pour aboutir à un matériel stable qui sert de médiateur fiable au projet thérapeutique. Sa conception a été confortée par les travaux du Professeur RONDAL, psycholinguiste, et du Professeur SABOUREAU, aphasiologue.
Elle se base sur deux grands principes : le langage s’acquiert selon un ordre déterminé et il nécessite un certain nombre de compétences (phonético-articulatoires, phonologiques linguistiques, discursives et pragmatiques) et de capacités (à associer, à isoler, à catégoriser, à enchaîner...) celles-ci étant fortement dépendantes des fonctions attentionnelles et mémorielles.
La "Méthode Distinctive" permet de recréer la dynamique de base : motivation, attention et imitation, pour rétablir le patient comme acteur et créateur de langage oral/écrit. Elle permet de partir sur des bases que le patient maîtrise, d’exploiter ce qui est préservé et de s’appuyer sur plusieurs moyens de suppléance pour combler et/ou pallier, au mieux, les déficits afin d'y remédier.

 Les objectifs :

La "Méthode Distinctive" sert de support pour :
Observer minutieusement les potentiels et déficits du patient, en complément du bilan orthophonique classique grâce à 32 jeux ;
Révéler au patient les codes de communication : leur ingéniosité mais également l’intérêt, le plaisir et la nécessité à les utiliser ;
Rééduquer : rétablir au mieux le patient comme possesseur et utilisateur du code linguistique français à l’oral et/ou à l’écrit en exerçant ou en restaurant l’association, la catégorisation, l’organisation spatio-temporelle et visuo-constructive, le raisonnement et le jugement, le visuo-moteur et la motricité manuelle, la mémoire grâce à plus de 300 exercices, en lui proposant une réadaptation fonctionnelle et en le remettant dans des conditions favorables d’apprentissage.

Les principes :

  • La méthode est originale :

Elle donne un statut privilégié aux voyelles, associe geste et symbole à la consonne pour évoquer tout autant l’articulation que la graphie et propose naturellement la correspondance, la coïncidence oral/écrit.

  • La méthode est progressive :

Cette progression est basée sur la chronologie des acquisitions, sur la logique du code linguistique oral, sur les stades alphabétique et orthographique. Elle prend également en compte la mise en place du graphisme.

  • La méthode est adaptative :

Les exercices sous forme de classeur permettent d’adapter les propositions, les répétitions, les exercices au rythme d’acquisition de chaque patient.

  • La méthode est non exclusive :

Elle permet d’utiliser parallèlement d’autres matériaux linguistiques et graphiques qui renforceront, généraliseront les exercices de la méthode.

  • La méthode est distinctive :

Au niveau pragmatique, au niveau vocal, au niveau phonético-articulatoire, au niveau linguistique, au niveau syntaxique et au niveau des fonctions transversales.
La méthode permet le passage de l’implicite à l’explicite :
Dialogue vocal, « ribambelles », onomatopées, « circuits », jeux de mots, associations, évocations, complexifications, compléments de phrases.

  • La méthode rejoint les principes d’intervention proposés par :

Marc MONFORT, Sylvie RAYNAUD et Monique PLAZA, Franck RAMUS, Françoise ESTIENNE et se réfère, bien sûr, à Mme BOREL-MAISONNY.

Le matériel

La "Méthode Distinctive" s’appuie sur un matériel original qui se compose :

  • d’un classeur « La Méthode Distinctive : pourquoi, comment ? » (Classeur I) de 120 pages,
  • d’un classeur « La Méthode Distinctive : pour dire, pour lire, pour écrire » (Classeur II) de 205 pages,
  • d’un classeur « La Méthode Distinctive : pour observer, pour mettre en pratique » (Classeur III) de 244 pages,
  • d’un DVD-Rom contenant le film présentant la « Méthode Distinctive » et des fiches imprimables destinées au patient (116 fiches)
  • d’un second DVD-Rom présentant les gestes de la méthode et les outils pédagogiques Aloé1 & Aloé2 qui découlent des principes et des outils de la Méthode Distinctive et renforcent son action dans le contexte éducatif.

d'une malette de 5 sachets de cartes à manipuler :
• des cartes voyelles orales (de couleur),
• des cartes nasales, diphtongues et ying yang, 
• des cartes consonnes et ponctuation (blanches),
• des cartes clusters, 
• des cartes étiquettes avec les lettres de l’alphabet.